Des clients exaspérés par le mauvais service de leur déneigeur

À chaque tempête de neige qu’il y a eu, j’ai été obligée de les appeler pour qu’ils viennent déneiger sinon ils ne venaient pas, raconte Marie-Josée Roy. Elle compte porter plainte à l’Office de la protection du consommateur (OPC).

Marie-Josée Roy regrette d’avoir payé pour le contrat en une seule fois. Si c’était à recommencer, elle ferait plusieurs versements, question d’avoir un levier.

Ce que je retiens en gros, c’est que, lorsqu’on engage une compagnie de déneigement, ne pas payer le contrat au complet.Marie-Josée Roy, cliente de Multi-services 4 saisons

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation

Quelques maisons plus loin, une autre cliente de Multi-services 4 saisons nous fait part de sa frustration.

[Mardi], il y a quand même eu pas mal de neige. L’auto est restée dans la rue toute la journée. Il n’est pas venu, explique Marie-Josée Allard.

Elle affirme avoir appelé et texté l’entreprise, sans jamais obtenir de réponse.

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation

Je vais être obligée de faire tout ça à bras, déplore-t-elle.

Son contrat se termine pourtant le 15 avril.

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation

Manon Lacoursière habite à l’adresse que l’on peut trouver sur Internet pour l’entreprise Multi-services 4 saisons.

En plus d’être une cliente insatisfaite, elle doit souvent répondre à des clients mécontents qui se présentent chez elle.

C’est désagréable. Je n’ai pas aimé ça, dit-elle. J’ai texté et appelé le déneigeur. Il ne se présentait pas.

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation

D’autres clients nous ont contactés pour nous raconter des histoires similaires. Ils se plaignent du mauvais service reçu, voire de l’absence de service, même certains jours de tempête.

Multi-services 4 saisons n’a pas répondu à nos messages textes ni à nos appels et les deux boîtes vocales de l’entreprise sont pleines.

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation

Les conseils de l’Office de la protection du consommateur

L’OPC recommande aux clients mécontents de porter plainte.

Si un déneigeur n’a pas respecté son contrat ou s’il l’a mal respecté, le consommateur peut obtenir un remboursement.Charles Tanguay, porte-parole de l’Office de la protection du consommateur

Il conseille aussi vivement d’échelonner les versements pour le paiement du contrat.

On a eu dans le passé des commerçants qui ont, sitôt après avoir encaissé le deuxième chèque, abandonné leurs clients, cessé de déneiger, dit-il. C’est pour ça que c’est important de prendre des précautions, notamment de ne pas payer de gros montants à l’avance et plutôt échelonner les montants sur plusieurs périodes.

Si de nombreuses plaintes sont reçues, l’Office pourrait entamer certaines procédures.

C’est certain que les plaintes que les gens vont faire peuvent alimenter, de notre côté, un dossier pénal et on va vérifier s’il y a eu infraction à la loi, explique Charles Tanguay, porte-parole de l’OPC.

En date du 10 avril, l’Office de la protection du consommateur avait reçu une plainte formelle au sujet de ce déneigeur de Trois-Rivières.

Laisser un commentaire